La France est championne du Monde de football

Quel que soit leur pays d’origine (Soudan, Tibet, Afghanistan ou encore Guinée), quelle que soit leur situation (réfugié, en procédure normale, « dubliné » ou en sursis), qu’ils aient vécu ces moments à Versailles, chez des amis, au vélodrome de Saint-Quentin ou même derrière la tour Eiffel et sur les Champs-Élysées, tous les joueurs du Football Club Phénix de Versailles ont vibré pendant cette coupe du monde de Football 2018, et particulièrement pendant la finale.

 

 

 

 

Passé l’étonnement des concerts de klaxon et les débordements d’allégresse observés à Versailles après le ¼ de finale, ils se sont tous pris au jeu de la célébration, avec peintures tricolores sur le visage, écharpes et drapeaux en cape ou portés à bout de bras, slogans et chants repris en chœur. Certains se disaient fiers, d’autres ne pouvaient pas s’empêcher de féliciter les bénévoles français, mais tous se sont retrouvés dans cette équipe de France multicolore et ont partagé les moments de suspens (les dernières minutes de la finale) et de fête, après la finale, pour la cérémonie de remise de la coupe du monde en Russie et lors de la parade des Bleus à Paris de ce lundi.

On ne compte plus les photos et vidéos partagées sur les réseaux sociaux de tous nos joueurs, actuels et anciens – c’était aussi l’occasion pour les dirigeants de prendre des nouvelles de beaucoup d’entre eux- qu’ils habitent Versailles, en région Ile-de-France, en Bretagne, dans l’Est de la France, en Allemagne ou même en Afghanistan.

Vive l’équipe de France de football !

Vive le sport quand il rassemble les hommes de tous horizons dans le respect et le partage.