Deux cents joueurs au Phénix !

Nous l’appellerons Ali pour préserver son anonymat, nous pouvons simplement vous dire qu’il a 24 ans et qu’il vient du Soudan. Qu’a-t-il de particulier à part être le quatrième Ali accueilli au sein du Phénix ? Nous lui avons expliqué, mais ça ne veut pas dire grand chose pour lui :

Ali est le deux centième joueur à s’être inscrit auprès du Football Club Phénix de Versailles.

Ça veut dire quoi “s’inscrire au Phénix” ? Tout joueur qui se présente à nous est le bienvenu, quel que soit son âge, son origine, qu’il soit hébergé en structure ou non, salarié ou sans emploi, régularisé ou sans papier. Il peut jouer dès le premier jour : on se présente mutuellement, nous lui demandons son prénom et nous lui souhaitons la bienvenue. S’il revient deux ou trois fois, nous lui demandons quelques informations : son âge, sa pointure, le lieu de son hébergement, les langues qu’il parle et ses coordonnées afin de lui envoyer les informations sur les entraînements et les rencontres à venir. C’est cela “s’inscrire”. Nous lui expliquons notre fonctionnement en association, insistons sur le fait que nous sommes bénévoles, et nous le prenons en photo pour notre trombinoscope.

Exemple de trombinoscope

Depuis le 18 mars 2017, jour du premier entraînement du Phénix (bientôt trois ans !), nous avons vu passé beaucoup de joueurs, certains pour un jour, d’autres pour plusieurs années, difficile de savoir exactement combien, plusieurs centaines en tous cas.

Et “Ali” est notre deux centième joueur inscrit !

Deux cents joueurs, c’est 27 nationalités (1), des hommes âgés de 18 à 67 ans lors de l’inscription (même si nous avons eu des doutes pour certains sur le fait qu’ils aient été majeurs), des gars qui sont hébergés à Versailles, Mantes-la-Jolie, Corbeil-Essones, Gaillon, Achères ou qui vivent dans la rue, parlent arabe, français, anglais, dari, pashto, zaghawa, peul ou allemand. Nous accueillons des petits, des grands, des costauds, des très bons au foot mais aussi des débutants.

Tous sont attirés par l’universalité du ballon rond, ils ont envie de se dépenser, de progresser, d’échanger et de prendre du bon temps pendant quelques heures.

Merci encore à tous nos bénévoles et nos soutiens et vive le Football Club Phénix de Versailles !

1. Afghanistan, Algérie, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Érythrée, Éthiopie, France, Gambie, Guinée, Irak, Koweit, Libye, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Palestine, Portugal, République Démocratique du Congo, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Somalie, Soudan, Syrie, Taïwan, Tchad, Tibet

Bonne nouvelle pour ce début 2020

Super nouvelle pour un des joueurs du Football Club Phénix de Versailles en ce début d’année 2020 : Yahya, originaire du Soudan, joueur du Phénix depuis plus de 2 ans (septembre 2017), assumant les rôles de capitaine et de préparateur physique, vient d’obtenir le statut de réfugié pour 10 ans auprès de l’Ofpra.

Yahya avec le nouveau maillot du Phénix

Après une longue errance en Libye, en Italie et plus de deux années en France, ponctuées d’attentes, d’incertitudes, de convocations et de démarches, le soulagement et de nouvelles perspectives s’offrent à lui.

Trouver un travail et un logement, fonder une famille et avoir une vie sociale stable, il est conscient que les années à venir seront difficiles. Mais il est motivé et confiant. D’ailleurs, il devrait commencer d’ici quelques semaines une formation comme animateur sportif.

Yahya avec Steven Nzonzi

Yahya remercie toutes les personnes qui l’ont soutenu et accompagné durant toutes ces années.

Nous nous joignons à ces remerciements et lui souhaitons bonne chance et bon courage pour la suite. Bien-sûr, nous avons une pensée pour tous les autres joueurs du Phénix qui sont encore en demande d’asile ou en procédure Dublin, nous leurs souhaitons le même destin et nous continuerons à les accompagner et à les soutenir dans leurs démarches.

Yahya du temps où il évoluait à Coignières

Le Football Club Phénix de Versailles, ses joueurs et ses bénévoles, en profitent pour vous souhaiter une bonne année 2020, pleine de bonheur et de réussite.

Le Phénix voyage bien

Ni la distance ni les frimas n’auront dissuadé le Football Club Phénix de Versailles de disputer son premier match de la saison 2019-2020, mardi 3 décembre dernier à Bobigny. Les joueurs de Versailles répondaient à l’invitation de l’Équipe Sans Frontières Paris pour une rencontre amicale au Parc départemental de sports. Ce sont donc 24 garçons qui ont bravé le froid et réussi leur traversée de Paris jusqu’au métro Fort d’Aubervilliers, et, pour la plupart, à l’heure. La grande grève des transports, qui aurait rendu la rencontre impossible, n’était heureusement annoncée que deux jours plus tard. Vingt-quatre footballeurs, c’est évidemment bien plus qu’il n’en faut pour composer une équipe – mais les coaches du Phénix ont l’habitude, chaque match étant fortement attendu par tous.  Le nombre témoigne en tout cas de l’assiduité des garçons et de leur motivation à s’inscrire dans l’histoire de leur équipe, semaine après semaine.

Le Phénix à l’échauffement

L’équipe retrouvait avec plaisir le vibrionnant Zaïnoul, qui avait dû quitter les Mortemets  l’an passé (transfert). Aujourd’hui établi dans la capitale, Zaïnoul retrouvera en janvier les terrains du Football Club de Versailles. Comme ils le font aussi chaque week-end pour les entraînements, certains de ses coéquipiers, transférés de Versailles mais toujours membres du Phénix, se sont déplacés de Gaillon (Eure), Achères, Poissy, Paris, Corbeil-Essonnes, Issy pour nous rejoindre.

Le choix de décomposer le temps de jeu en trois mi-temps de 30 mn allait faciliter la volonté des coaches du Phénix de faire évoluer chacun à temps égal. Ce sont bien deux équipes différentes qui ont affronté l’ESF, tout le monde, malgré la complexité des remplacements à prévoir lors du dernier tiers-temps, se montrant sur la même longueur d’ondes pour une organisation optimale. Chacune des trois phases du match fut très disputée, comme en témoignent les scores (1-1, but de Zaïnoul) (0-0) (0-1). L’écart, sur le plan physique plus que technique, constaté en défaveur du Phénix lors des précédentes oppositions entre les deux équipes, s’est visiblement atténué. Ce qui signe les progrès de notre club, et plus particulièrement de certains joueurs dont la pratique du football était minimale avant leur arrivée à Versailles. Cette volonté d’avancer  – sur le terrain comme en dehors – et un bon esprit (d’adaptation) ont offert tout son relief à la soirée.

C’était donc la troisième fois que le Phénix rencontrait l’Équipe Sans Frontières Paris, composée de réfugiés et d’anciens réfugiés de la Porte de la Chapelle. Rappelons que l’ESF a été fondée en 2017 par une jeune professeure d’anglais, Chloé Cassabois, et regroupe Soudanais, Érythréens, Afghans etc., de 18-35 ans, soutenus par le BAAM (Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants) et le MFC 1871 (Football club de Ménilmontant dans le XXe).

Le Phénix

Un dernier mot sur l’horaire de la rencontre, inhabituel (entre 18 et 20 h, moment de l’arrivée d’un club de FFF pour un entraînement). Il s’explique par la difficulté des équipes indépendantes comme la nôtre, non affiliées à une fédération ou ne possédant par le statut de club sportif, à trouver des terrains disponibles, en semaine ou les week-ends. Un problème récurrent très souvent rencontré cette année par le Phénix, qui constate une difficulté croissante à s’entraîner ou organiser des matches à Versailles. Une solution de secours est actuellement à l’étude avec la mairie.

Merci encore à l’ESF Paris pour son accueil, nous faisons notre possible pour les accueillir à Versailles dans les prochains mois.

Le Phénix et l’ESF Paris

Tournoi d’automne 2019

Le Football Club Phénix de Versailles a participé à son premier tournoi de cette saison 2019-2020. Celui-ci s’est déroulé le dernier week-end d’octobre 2019 au stade Sans Souci à l’invitation de Nicolas et de ses amis, groupe de joueurs de Versailles et des environs que nous rencontrons régulièrement sur les terrains de Versailles depuis 2 ans.

Au programme, 5 équipes, 3 pour le Phénix ( les verts, oranges et violets ) et 2 pour les amis de Nicolas, (les jaunes et “sans” chasuble). Au bout des dix matchs qui ont permis à toutes les équipes de se rencontrer entre elles, c’est l’équipe des jaunes qui a gagné, elle a été la seule à aligner 3 victoires (et un nul). Les verts sont arrivés seconds.

Du beau jeu avec des buts de chaque côté dans tous les matchs sauf sur celui des gagnants contre les seconds qui a fini en zéro-zéro , des remontadas, de la solidarité et peu de blessures, le tout avec du soleil et pas de pluie, une très belle matinée pour nos 20 gars.

Bravo à tous, et merci pour la rencontre.

Maillots pour le Phénix : merci, merci, merci !

Rappelez-vous, début de l’été 2019, le Football Club Phénix de Versailles lançait une souscription pour offrir des maillots à ses nouveaux joueurs. L’objectif était de récolter 600 €, pour financer 30 maillots à 20 €. La campagne était visible ici : https://www.helloasso.com/associations/les-voisins-solidaires-de-versailles/collectes/maillots-de-foot-pour-les-joueurs-du-phenix

L’objectif, bien qu’ambitieux surtout en période de vacances scolaires, a été dépassé, puisque nous avons récolté 660 €, soit 60 € de plus sur les 600 € attendus. Nous avons donc pu acheter 32 maillots.

Des amis, des adhérents des Voisins Solidaires, des connaissances, des anonymes, des collègues … en tout, quinze donateurs ont participé à cette action. Un grand bravo et merci à Nathalie, Martine, Marie, Marc, Amandine, Valérie, Dominique, Laure, Catherine, Ségolène, Raphaël, Richard, Laurence, Pierre-Emmanuel et Capucine.

Bien sûr, nous avons pris soin de les remercier avec une photo personnalisée pour chacun d’eux, et plusieurs sont mêmes venus participer à un entraînement pendant l’été pour offrir en main propre un maillot à un de nos joueurs.

Seul point noir de cette opération : dans le délai entre la commande des maillots et leur livraison, plusieurs de nos joueurs ont été transférés en province, mais nous faisons notre possible pour leur délivrer malgré l’éloignement géographique.

Offrez un maillot à un de nos joueurs

Souvenez-vous, en novembre 2017, nous faisions notre première distribution de maillots personnalisés à nos joueurs. Les maillots nous avaient été offerts par l’Association Sportive Franco-Allemande de l’Ecole Allemande de Paris.

Ali reçoit son maillot

En juillet 2019, avec près de 200 joueurs de 27 nationalités plus tard, le Football Club Phénix de Versailles lance sa deuxième souscription pour équiper ses joueurs actuels en maillots personnalisés. Vous souhaitez nous aider ? C’est par ici : https://www.helloasso.com/associations/les-voisins-solidaires-de-versailles/collectes/maillots-de-foot-pour-les-joueurs-du-phenix

Cette campagne est terminée, merci à tous nos donateurs !

Aidez-nous à donner un sourire à nos joueurs !


Merci !

Une surprise de taille

Belle et grande surprise pour les joueurs et bénévoles du Football Club Phénix de Versailles en ce week-end de l’Ascension 2019.

De passage en France, notamment pour recevoir sa légion d’honneur, Steven Nzonzi, footballeur professionnel français qui évolue actuellement à l’AS Rome, vainqueur de la Coupe du monde 2018 avec l’équipe de France, est venu à l’entraînement à Versailles pour assister et participer à l’entraînement du Phénix.

Steven Nzonzi et le Football Club Phénix de Versailles

Très disponible et bienveillant, Steven a joué plusieurs matchs et tous les joueurs ont eu l’occasion de jouer contre lui lors d’un mini-tournoi où les tacles étaient interdits 😉

Vers 13:00, il s’est volontiers prêté à la traditionnelle séance de photos, d’autographes et de selfies.

Merci encore à Steven pour sa gentillesse, et à Nicolas qui a eu l’idée de lui faire découvrir notre équipe.

Centième entraînement du Phénix

Ce 30 mars 2019 était un jour spécial pour le Football Club Phénix de Versailles : c’était le 100e entraînement !

Cela fait donc deux ans (le club a été créé le 18 mars 2017) que le Football Club Phénix de Versailles existe. Il reste ouvert à tous (migrants, réfugiés, sans domicile fixe), sans aucune condition d’entrée. Il a vu passer 186 joueurs de 22 nationalités différentes. Cent entraînements gérés par une équipe de bénévoles des Voisins Solidaires de Versailles qui encadrent ces jeunes sur les différents terrains de Versailles, au gré des disponibilités et des aléas de la météo.

Anniversaire du 100e entraînement

Et le club a fêté cet anniversaire sous le soleil par un concours de penalties avec 36 participants et un seul gardien, le valeureux Pascal qui a réceptionné 125 tirs dont 55 arrêtés. Le concours a été remporté par Mahamadou en 7 tours, qui part avec une enceinte Bluetooth et un maillot collector marqué à son nom.

Bravo à tous !

Mahamadou, vainqueur du concours de penalties

Nouveau logo et soutien

Pour mémoire, le Football Club Phénix de Versailles a été créé par les Voisins Solidaires de Versailles en Mars 2017.

Depuis début 2019, ces deux entités se sont dotés de nouveaux logos.

Ces nouveaux logos sont l’occasion de vous proposer de prendre ou de renouveler votre adhésion pour l’année 2019 aux Voisins Solidaires de Versailles, association qui finance et gère le Phénix de Versailles :

Merci d’avance pour votre soutien !

Plus d’infos sur les logos, rendez-vous sur notre site : http://vs-versailles.fr/nouveaux-logos-et-adhesion/

Neige à Versailles ? Même pas peur

Les intempéries n’arrêtent pas les joueurs du Phénix.

Dernière semaine de janvier 2019, la neige est tombée sur Versailles rendant impraticables tous les terrains de sports extérieurs.

Suite à l’arrêté municipal, l’entraînement hebdomadaire du Football Club Phénix de Versailles a donc été annulé. Nous avons prévenu nos joueurs de Versailles et d’ailleurs. Pour mémoire, un bon tiers de nos joueurs viennent d’autres coins de la région parisienne, certains prennent 3 h 30 de transports chaque week-end pour participer à l’entraînement.

L’épisode neigeux étant très localisé sur Versailles, l’appel du ballon étant très fort, certains joueurs ont décidé de délocaliser l’entraînement.

Ainsi, vingt d’entre eux se sont retrouvés à Achères pour jouer sur un terrain complètement praticable. Ils ont pu jouer au football pendant plusieurs heures.

Bel esprit d’initiative !